Une bien belle fête du Travailleur Lozérien !

>>>> Cliquez sur l'image pour voir la galerie de photos

>>>>>>> Cliquez sur l'image pour accéder au programme complet >>>>>> AGENDA



Banquet populaire en soutien au vote Jean-Luc Mélenchon : dimanche 5 mars 2017 à partir de 11 h 30 à Florac




2017, Vivement la gauche !

Il est temps d’arrêter la dispersion et la division de ceux qui à gauche veulent vraiment proposer une alternative à la droite déchaînée, au FN menaçant et à la politique du quinquennat Hollande. Pour une France digne de son histoire, de ses valeurs humanistes. Pour gouverner sans trahir, sans se soumettre à la finance et au Medef. Un seul candidat et la victoire devient possible.  Nous appelons tous les candidats de la gauche d’alternative à la politique du gouvernement à se rassembler pour construire une nouvelle majorité  politique à gauche autour d’un ou d’une seule d’entre eux à l’élection présidentielle.

>>> Signez la pétition 

 


19, 20 et 21 août : Tous aux Ayres pour la fête du TL !

>>>>>>>> Cliquez sur l'image pour le programme complet


Débat avec les pinçons charlot : RÉVÉLATIONS SUR LA RICHESSE

L'espace socioculturel de Saint Chély d'Apcher était juste pour accueillir la grosse centaine de participants ayant répondu à l'invitation du collectif "Osons la gauche, vraiment !" pour ce 5e débat avec en invités Monique et Michel Pinçon Charlot, auteurs de plusieurs ouvrages sur la richesse et l'évasion fiscale. C'est par une scénette pleine d'humour, représentant un couple de bourgeois du 16e arrondissement de Paris échangeant sur le mouvement contre la loi Travail et leurs inquiétudes sur les révélations de Panama papers, que les deux sociologues ont introduit le débat. Durant près de deux heures, à coup d'exemples précis et chiffrés, ils ont répondu aux questions et démontré l'ampleur de l'accaparation de la richesse par une minorité et sa capacité à inventer les rouages pour se protéger. Du vote au Parlement européen par les groupes de droite, d'extrême droite et du PS sur le secret des affaires permettant désormais de poursuivre les lanceurs d'alertes, les journalistes d'investigations et même leur propre travail à eux jusqu'à la cellule spéciale mise en place au ministère de l'économie pour soustraire à la justice les fraudeurs les plus riches, ils ont dénoncé avec fermeté ce détournement de richesse qui représente à lui seul pour notre pays le déficit du PIB au nom duquel on nous demande toujours plus de sacrifices. Confortés par ces arguments, les organisateurs ont décidé de poursuivre leurs efforts de rassemblent, bien qu'ils en mesure la difficulté, pour construire un projet et une candidature commune vraiment à gauche. C'est autour d'un verre que la soirée s'est terminée alors qu'il manquait de livres pour les nombreuses dédicaces. Prochain rendez-vous est donné fin juin sur la plateforme législative et le choix des candidats pour la porter.


Notre conférence départementale dans la presse

Cliquez ci-dessous pour lire en PDF l'interview de Serge Gayssot dans la Lozère nouvelle.



Quézac : pétition lancée par les salariés de Quézac pour réserver l'emploi, les salaires et le site de ce fleuron de la Lozère. 

Soutiens aux salariés de QUEZAC: Soutien aux salariés de l'usine d'eau minérale gazeuse de QUEZAC en LOZÈRE 

 


Banquet chaleureux mais combatif

Plus d’une centaine de participants au banquet annuel organisé par les communistes Lozériens, venus des quatre coins du département, en ce premier dimanche de mars enneigé. Dans une ambiance bon enfant mais attentive, Serge Gayssot a insisté sur la situation politique inédite caractérisée par une crise globale et destructrice. Crise agricole, crise financière, code du travail, progression des inégalités, chiffres à l’appui, il s’est efforcé de démontrer point par point l’inefficacité de la politique gouvernementale, et donc l’urgence à remettre l’être humain au centre de toutes les décisions politiques. En ce sens, il s’est félicité de la nouvelle démarche « Osons la gauche, vraiment ! », née des rencontres citoyennes des 12 janvier et 16 février et qui invite toute celles et ceux qui veulent construire une alternative de gauche à la politique du gouvernement à se rassembler sans attendre pour échapper au piège du tripartisme. Définition des valeurs de gauche, écriture d’un socle commun, choix du meilleur candidat pour le porter sont à l’ordre du jour des 4 rencontres départementales déjà programmées d’ici juin. Un plan de travail ambitieux donc, même si de l’avis même de l’orateur l’issue demeure incertaine, justifiant à ses yeux l’engagement divers du plus grand nombre.


Crise agricole 

REPONDRE AU CRI DES PAYSANS

De Bruxelles à l’Elysée, va-t-on enfin entendre les cris de souffrance et de détresse qui montent de nos campagnes ? Le drame qui se joue actuellement dans les fermes est la conséquence de choix politiques et économiques qui obéissent aux cartels internationaux de l’industrie agroalimentaire. >>>>> voir la suite du communiqué 


Des voeux pour bousculer le scenario

Cliquer sur l'image

pour lire l'article

Dans le hall spacieux de l’espace Georges Frêche, Serge Gayssot, secrétaire départemental du PCF a présenté les vœux de son organisation.  Après avoir souligné le caractère terrible de l’année 2015 marquée par les horreurs des attentas, les vies broyées par le chômage, la crise du logement et la baisse du pouvoir d’achat, ainsi que des échéances électorales marquant la montée de l’extrême droite et de l’abstention, il a appelé à un sursaut déterminé pour bousculer les choses. Constatant la poursuite du glissement vers la droite des réponses du gouvernement à la persistance de la crise, en matière d’emploi, de droits du travail, du vivre ensemble…, il s’est inquiété du scenario pré-écrit pour 2017, à savoir un duel Hollande-Sarkozy ou Juppé, arbitré par le FN qui pourrait marginaliser durablement le camp progressiste. Il a donc appelé toutes celles et ceux qui ne se résignent pas à investir le mouvement citoyen lancé le 12 janvier, qui se retrouvera de nouveau le mardi 16 février à l’Espace Jean Jaurès avec l’objectif d’avancer sur un projet commun de gauche et écologiste portée par une candidature commune. C’est dans une ambiance chaleureuse et autour du verre de l’amitié que les participants ont prolongé la soirée avec de quoi entretenir les discussions.

" Un jour pourtant un jour viendra couleur d'orange

Un jour de palme un jour de feuillage au front

Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront

Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche "

      Louis Aragon

 

Les communistes de Lozère

vous souhaitent une belle année 

couleur d'orange, couleur d'espoir,

et sont heureux de vous inviter à la présentation de leurs voeux 2016

VENDREDI 29 JANVIER A 18 H

Espace Georges Frêche à MENDE

 

 


Une centaine de personnes lors de la réunion de création du collectif départemental de défense et de développement des services publics,

samedi 23 janvier 2016.

>>>> voir l'article paru dans le Midi libre


Après les élections régionales

Déclaration du Conseil départemental du Parti communiste de Lozère  >>>>>> cliquer pour lire

Proposition de rencontre ouverte à toutes et tous pour décider d'éventuelles initiatives...

Mardi 12 janvier à 18 h - Espace Georges Frêche à Mende


Effroi, solidarité et unité  

La folie meurtrière de terroristes fanatisés vient de plonger la capitale, le pays et le Monde dans l’horreur absolue ce vendredi 13 novembre.

Notre émotion est profonde, notre affection va aux familles et aux amis des trop nombreuses victimes, notre solidarité aux blessés et à celles et ceux qui ont vécu de près ce carnage.

Plus que jamais, nous devons faire preuve d’unité pour défendre les valeurs universelles de notre République, LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE.

Au delà des mesures prises par les autorités, notre peuple doit une nouvelle fois se rassembler pour exprimer sa force et son espérance  en un monde plus juste et en paix pour mieux vivre ensemble et sortir de cette    spirale guerrière qui nous mène au chaos.

Les communistes lozériens condamnent avec la plus grande fermeté ces  attentats odieux et appellent les Lozériennes et Lozériens à se rassembler partout pour exprimer leur solidarité et opposer à ceux qui veulent nous diviser et terroriser les esprits, la force de l’intelligence, celle de l’unité des citoyennes et des citoyens du monde que nous sommes toutes et tous.

Serge Gayssot


A propos de la réforme territoriale

Télécharger
NE PAS METTRE LA CHARRUE AVANT LES BOEUFS
Communiqué réforme territoriale.pdf
Document Adobe Acrobat 446.4 KB
Télécharger
NON AU DENI DE DEMOCRATIE
communiqué ADECR.docx
Document Microsoft Word 14.2 KB


Régionales : lancement de la campagne

Une page dans la Lozère Nouvelle du 16 octobre consacrée à la liste conduite par Gérard Onesta "Nouveau monde", avec comme candidats en Lozère : Corinne Sauvion, Serge Gayssot, Delphine Petit, Matthieu Pertoci.

Télécharger
On s'engage pour gagner !
lozère nouvelle Régionales.pdf
Document Adobe Acrobat 934.9 KB


Soirée poésie

" L' honneur des poètes"

Vendredi 25 septembre à 18 h

salle des fêtes de Saint-Alban

<<< (cliquez sur l'image pour voir le flyer)

Paul Eluard


La Lozère à la fête de l'Huma

>>> Cliquez sur l'image pour voir les photos

 

"Debout nous sommes, debout nous resterons"  >>> Lire le discours de Pierre Laurent

 


Déclaration de Pierre Laurent

Secrétaire national du PCF, président du Parti de la Gauche Européenne

lors de la 31ème édition de la fête des communistes de Béziers-

en résistance à la haine du FN-  samedi 5 septembre 2015

 

Face à ce que l'on appelle le drame des migrants, en réalité le drame de centaines de milliers de réfugié-e-s qui fuient la guerre, le chaos, et la misère, notre colère et notre émotion sont immenses. Pour les communistes, la première des urgences est sans tergiverser la solidarité et le devoir d'accueil >>> Cliquez ci-dessous pour voir le communiqué

Télécharger
CP Migrants PL 5.09.15.doc
Document Microsoft Word 51.0 KB


La Fête du Travailleur Lozérien dans la presse

>> pour télécharger le PDF

 

> pour voir les photos de la Fête (galerie photos)


Grèce

Pierre Laurent : « C’est un défi de résister à ces pratiques colonialistes »

Entretien réalisé par Julia Hamlaoui – Mercredi, 15 Juillet, 2015 – L'Humanité

Pour le secrétaire national du PCF et président du Parti de la gauche européenne, « un front social et politique européen d’une ampleur tout à fait inédite » est plus que jamais indispensable.

 

François Hollande s’est félicité, hier, d’avoir évité le Grexit, la France a-t-elle joué à plein son rôle ?

Pierre Laurent Non, la France est entrée très tardivement dans la négociation après avoir laissé pendant des mois la Grèce seule face au chantage des financiers. Elle a ensuite agi pour éviter le Grexit, c’est vrai. Mais sans empêcher un accord que les Grecs ont payé au prix fort dans des conditions draconiennes portant atteinte à leur souveraineté. Les Allemands voulaient depuis le début le Grexit et, ne l’obtenant pas, ils ont voulu punir le peuple grec. La France aurait dû s’élever avec beaucoup plus de vigueur contre ces conditions qui sont une honte pour l’Europe démocratique.

 

Cet accord est-il viable alors qu’il renforce l’étau de l’austérité ?

Pierre Laurent Cet accord écarte le Grexit et maintient, sous conditions, la possibilité de refinancement de la Grèce. Mais il met également en place de nouvelles mesures d’austérité et une mise sous tutelle qui vont à l’encontre de la nécessaire relance productive et sociale du pays. Les dispositions qui y figurent sont injustes, contre-productives économiquement et profondément contestables démocratiquement. Le premier ministre grec, qui a résisté au chantage au Grexit, a empêché l’Allemagne de parvenir à ses fins sur ce point. Ne sous-estimons pas le cauchemar que cela aurait été pour la population grecque et l’ensemble de l’Europe. Ce n’est pas pour rien que l’extrême droite se frotte les mains en attendant la réalisation de ce scénario catastrophe. Mais en contrepartie l’Allemagne a exigé un prix inhumain et scandaleux. C’est un défi de résister à ces pratiques colonialistes pour tous les peuples européens.

Que défendront les communistes lors du vote sur cet accord, cet après-midi ?

Pierre Laurent Nos groupes parlementaires se réunissent ce matin pour en décider. Ce choix tiendra compte de deux exigences. D’abord, de l’impératif de solidarité à l’égard du peuple grec, de nos camarades de Syriza et d’Alexis Tsipras. Mais il doit être clair que nous ne pouvons soutenir le contenu d’un accord qui a été conçu par les dirigeants allemands en tout point pour humilier le peuple grec. Nous chercherons au Parlement à faire entendre le plus clairement possible cette voix en appelant les Français, la France et, au-delà, toutes les forces démocratiques européennes à redoubler d’effort pour la refondation démocratique de l’Union européenne et l’émancipation de la tutelle insupportable des marchés financiers.

 

Les dirigeants européens ont voulu donner une leçon à ceux qui estiment qu’une autre voie que l’austérité est possible. Dans ce contexte, comment la bataille pour une Europe solidaire peut-elle se poursuivre ?

Pierre Laurent Donner une leçon aux peuples qui relèvent la tête a été pendant six mois l’obsession des dirigeants européens. Ils n’ont jamais cherché un véritable accord tenant compte du vote du peuple grec. Un puissant engagement des peuples européens et la convergence de toutes les forces politiques, syndicales, sociales sont incontournables pour créer le rapport de forces nécessaire à une refondation sociale de l’Europe. Ces dirigeants européens espèrent avec cet accord refermer la parenthèse grecque. Mais, au contraire, la bataille européenne ne fait que commencer et nous devons mesurer qu’elle nécessite pour être gagnée la construction d’un front social et politique européen d’une ampleur tout à fait inédite. C’est dans cet esprit que nous prendrons de nouvelles initiatives et que nous ferons de la Fête de l’Humanité un grand rassemblement de lutte de tous les Européens contre l’austérité.

Télécharger
+ voir la déclaration de Pierre Laurent au Sénat le 15 juillet
Grèce PL Senat 15-7-2015.doc
Document Microsoft Word 33.5 KB

Téléphonie : élus et habitants bataillent depuis des mois pour obtenir l'accès au téléphone et à Internet.

L'action commence à payer  >>> voir l'article de Gérard Lamy, maire de Saint Germain de Calberte.


Pas touche à Quézac !

>>>  Voir le communiqué


  • Cliquez sur la photo pour voir le diaporama de la manifestation du 22 mai 2015

Collège : une réforme dangereuse pour la Lozère

>>>  Voir le tract


LETTRE OUVERTE

POUR LES ELECTIONS REGIONALES 2015


Nous, citoyennes, citoyens, responsables du Front de gauche et d’Europe Ecologie Les Verts en Lozère, souhaitons que se poursuive la dynamique enclenchée lors des élections départementales avec le rassemblement « La Lozère j’y tiens ! ». Nous souhaitons que s’exprime plus fort la volonté de refondation de la gauche avec une grande ambition de transformation sociale et de transition écologique.

En Languedoc Roussillon-Midi Pyrénées, face aux souffrances et aux inégalités sociales, face au dérèglement climatique et à la crise écologique, face à une droite revancharde, face aux discours de haine et de repliement portés par l’extrême droite, nous entendons œuvrer à l’émergence d’une nouvelle majorité de gauche, courageuse, pour une alternative démocratique, sociale, écologique et solidaire.

Pour donner de la force à cet espoir, nous appelons les instances régionales d’Europe Ecologie Les Verts et du Front de gauche à privilégier ce qui nous rassemble pour relayer, élargir l’union de l’ensemble des progressistes.

Nous appelons toutes les citoyennes et tous les citoyens à se faire entendre pour que ce chemin devienne réalité au plus vite.

Serge GAYSSOT (PCF), Patrick ALLOUX (PG), Christian CAUSSE (Ensemble), Sandra BEAUGIER et Georges LEBRIS (EELV).


Vente du muguet militant au Collet de Dèze


Banquet réussi

Le banquet annuel des communistes lozériens le 1er mars a connu un franc succès. Devant 150 personnes venues des quatre coins du département, Serge Gayssot, secrétaire départemental du PCF, a souligné la complexité de la situation internationale avec la persistance de conflits qui menacent la paix. Il a dénoncé l’enlisement de la politique gouvernementale dans sa dérive ultra libérale à l’image de la loi Macron, passée en force, qui suscite au sein même du Parti socialiste des débats vifs. Ces choix ont des conséquences directes sur la Lozère avec la hausse du chômage, le bradage des services publics comme l’a dénoncé la mobilisation pour le train Aubrac samedi dernier, et l’activité économique avec un recul des permis de construire lié directement à la baisse des dotations aux collectivités territoriales. Serge Gayssot s’est félicité du rôle de son Parti pour créer un rassemblement large et inédit avec le Front de gauche et Europe Ecologie les Verts notamment, sur une ambition La Lozère j’y tiens ! et un projet en 10 axes : Ensemble construire une ruralité démocratique, solidaire, écologique et dynamique. Avant le verre de l’amitié dans une ambiance chaleureuse, il a invité les participants à ne ménager aucun effort dans les trois semaines qui viennent pour donner de la force à cette dynamique.


La campagne des élections départementales est lancée !

Cliquez sur l'image ci-dessous pour voir le site des candidats "La Lozère j'y tiens !" soutenus par Le Front de gauche, Europe Ecologie Les Verts, le collectif La Lozère nous y tenons, un large comité de soutien citoyen


ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES des 22 et 29 mars :

voir la déclaration commune Front de gauche-Europe Écologie Les Verts.


Voir les autres photos de la soirée
Voir les autres photos de la soirée

Des vœux d’espoir

C’est devant un parterre bien garni que Serge Gayssot a présenté, vendredi 23 janvier, les vœux des communistes lozériens dans l’Espace Jean Jaurès à Mende. Après être revenu sur le drame des attentats du début d’année et « la perte de nos compagnons de route et de combat qu’étaient les dessinateurs de Charlie Hebdo », il a invité les participants à investir le débat sur « comment nous voulons faire société et monde ensemble ». Il a ensuite évoqué l’urgence à changer de politique en France où l’austérité et le démantèlement des acquis sociaux plongent de plus de plus de personnes dans la précarité et l’incertitude du lendemain et menacent directement la Lozère. En indiquant que : « Les moyens existent, comme vient de le démontrer le rapport de l’ONG Oxfam qui rappelle que les 80 plus grosses fortunes ont vu leur patrimoine augmenté de 50 % en quatre ans pour atteindre la somme indécente de 1 900 milliards de dollars ».

Centralisation des lieux de décisions, projets en sommeil avec la baisse des dotations, saignés dans les services publics, Serge Gayssot a appelé au rassemblement des progressistes pour s’engager sur la voie de la construction d’une ruralité démocratique, solidaire, écologique et dynamique, avant que les participants ne lèvent, dans une ambiance particulièrement chaleureuse, le verre de l’amitié.

 


Chantiers d'espoir

« Mettre un coup d’arrêt à l’avancée de la droite et de l’extrême droite », revivifier les « valeurs d’égalité et de liberté » et « faire émerger une alternative à gauche porteuse d’une politique, citoyenne, féministe, écologiste et solidaire »: c'est le projet porté par l'appel « Chantiers d'espoir », construit par des animateurs du mouvement social, militants syndicaux, associatifs, altermondialistes, féministes, des représentants nationaux d’Europe EELV, du Front de Gauche…

Voir l'appel et les signataires :

http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/220115/chantiers-d-espoir

 


HIER J'ETAIS CHARLIE, NOUS ETIONS TOUS CHARLIE

AUJOURD'HUI, DEMAIN, JE RESTE CHARLIE

Extraits du discours de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, lors de l'hommage à Charlie Hebdo avec les familles de Wolinski, Charb et Tignous, le SNJ CGT, Patrick Pellous, l'équipe et les amis de Charlie Hebdo >>> l'intégral sur www.pcf.fr

La France a été frappée au cœur par un acte terroriste sans précédent, visant à tuer un journal tout entier et à travers lui toute la liberté d'expression, fauchant la vie de policiers et de citoyens dont ceux de confession juive pris en otage à la Porte de Vincennes, cherchant à

terroriser la population par la violence de ces crimes. Dans un élan d'une formidable puissance, des millions de Français ont rendu hommage aux victimes et dit leur attachement aux valeurs républicaines de liberté, d'égalité, de fraternité et de laïcité. Leur geste collectif redonne sens à la devise de la République si souvent utilisée pour servir des paroles vides ou pire des actes contraires au progrès et à l'émancipation humaine qu'elle symbolise. L’immense masse de ceux qui ont défilé ont voulu dire la France de la liberté et du vivre ensemble plutôt que l'engrenage de la guerre et de la haine. Cet élan d'espoir il va maintenant falloir tout faire pour lui donner force et durée contre tous les détournements prévisibles, car l'odeur de la guerre et du choc des civilisations se répand déjà partout dangereusement.

Certains disent que Charlie était sulfureux. Ce n'est pas Charlie qui sentait le souffre c'est notre monde. Ne regardons pas ce qui s'est passé comme un événement isolé. Regardons seulement les quinze derniers jours. Ils commencent avec un grillage qui cerne un banc public. Puis le naufrage en Méditerranée des bateaux des migrants, le refus d'inhumer un bébé rom décédé, la médiatisation outrancière du livre de Houellebecq … C'est notre période qui sent le souffre et si nous voulons nous désintoxiquer il faut conjuguer dans la République la Liberté avec plus de fraternité et de justice sociale, à l'image des yeux pétillants de vie d'un Wolinski, Cabu, Charb, Tignous, Honoré, Mustapha Ourrad, Elsa Cayat, Bernard Maris...

Restons Charlie : Oui le peuple veut vivre en sécurité ! Mais il ne veut pas d'un « patriot act » dans lequel la République perdrait son âme. Il ne veut pas plus de prison, il demande davantage d'école, plus d'éducation, plus de droit à la formation. « Ouvrir une école, c'est fermer une prison », disait Victor Hugo.

Restons Charlie : Restons ce pays où une presse libre et impertinente peut secouer les consciences et les préjugés. Et soyons clair : il n'y a pas que les kalachnikovs qui menacent et tentent de massacrer cette liberté d'expression, d'opinion, cette liberté de la presse. Cette liberté est aussi mise à mal par l'Argent

Restons Charlie : Restons ce pays et ce peuple qui parce qu'il est un pays et un peuple de culture est un pays et un peuple bienveillant, qui refuse la violence, les exclusions, le racisme et l'antisémitisme. Restons ce pays de dessinateurs, de bibliothèques, de musées, de cinémas, de scènes et d'arts vivants. Restons ce pays qui a poussé son attention à la culture jusqu'à inventer un statut du travail, celui des intermittents, qui garantisse la création du spectacle vivant.

Restons Charlie : dans les rues on a parlé police, justice, on a parlé école, culture. C'est dire qu'on a parlé services publics. Des services publics qui font, eux aussi, aussi le ciment de notre République. Des services publics aujourd'hui menacés de mort par les politiques d'austérité. Rester Charlie, c'est donner un nouvel élan aux services publics, renforcer leur efficacité, étendre leur champs d'action.

Restons Charlie. Avec la liberté de parler sans tabou de sexe et d'amour, de ne jamais transiger sur la liberté des femmes de disposer de leur corps.

Restons Charlie, restons ce pays et ce peuple fraternels. La fraternité est mise à mal par les frilosités réactionnaires qui ferment les yeux sur les évolutions du monde. Ils parlent « Europe », ils parlent « mondialisation », mais ils ferment leur cœur aux autres. Les capitaux ne connaissent plus de frontières mais des murs se dressent entre les humains, les pays et les continents, et la méditerranée est un cimetière.

Rester Charlie, c'est réhabiliter ces quartiers, ces cités, ghettos de toutes les misères. Réhabiliter les logements et les façades oui. Mais surtout réhabiliter les habitants dans leur droit. Redonner dignité par l'école, par le travail, par le respect, par la bienveillance, et ainsi donner aux habitants, aux jeunes, la confiance en eux et la conscience qu'ils sont, qu'ils font, eux aussi, la communauté française. Cette communauté française, elle est une, elle est laïque, c'est à dire ouverte et tolérante, respectueuse des idées, des religions, des droits, des choix de vie de toutes, de tous, de chacune et de chacun.

Rester Charlie, c'est en finir avec la dictature du CAC 40, de l'idéologie du MEDEF, des lois Macron et consorts que nous allons combattre parce que le droit social, c'est le droit humain.

Rester Charlie, c'est espérer que Syriza remporte la victoire en Grèce pour ouvrir un nouvel espoir en Europe.

La République, la liberté, l'égalité, la fraternité, ce sont des valeurs auxquelles notre peuple croit, sur lesquelles il s'appuie. Il l'a dit avec force ces derniers jours. De se retrouver, de se découvrir ainsi, ensemble, porteur de valeurs, d'aspirations communes a créé un grand moment d'émotion. Un de ces moments de grâce où le peuple découvre qu'uni, il est fort, bien plus fort que ces tyrans des temps modernes qui croient tenir le monde en accaparant ses richesses.

Nous restons Charlie pour vivre et revivre « des jours heureux ».


Nous sommes tous Charlie

L’assassinat collectif dont a été victime la rédaction de Charlie-hebdo nous plonge dans l'horreur et la peine et appelle une réponse nationale de grande ampleur.

Voir le communiqué

Voir les photos de la marche à Marvejols


Ensemble, construire une ruralité démocratique, solidaire, écologique et dynamique

Pour voir et signer le texte, cliquer sur l'image à gauche


Bienvenue

2015 débute par l’ouverture du site de la fédération de Lozère du PCF.

Un site qui se veut être une boîte à outils pour réfléchir, se forger son opinion, agir face aux litanies médiatiques et politiques qui prônent le renoncement. Un site qui se fera l’écho des luttes de toutes celles et ceux qui résistent aux politiques d’austérité et de démantèlement de notre modèle social. Un site qui donnera à voir et à connaître la richesse et la diversité des initiatives et des engagements des communistes lozériens. Un site qui met en lien, en réseau les forces progressistes et dynamiques de notre département. Alors oui, bienvenue, bonne année et à bientôt, je l’espère, pour rallumer la flamme de l’espoir, celui de l’urgence d’une société plus démocratique, plus juste, plus solidaire, plus fraternelle, bref plus belle ! Un jour viendra, soyons au rendez-vous.

Serge Gayssot, secrétaire départemental du PCF



Malgré la colère, changer de Président ne suffira pas. Les ego se succèdent, chacun fait ses calculs politiciens, mais les choix austéritaires demeurent. En 2015, changeons de politique. Changeons la politique.

Voir la désormais traditionnelle vidéo satyrique du PCF, en forme de vœux pour l'année 2015.


REFORME TERRITORIALE : l'appel des élus de Lozère.

Cliquer pour signer le texte en ligne :